Compte invité
PokeraLyon
PokeraLyon

Tournois de poker à Lyon, rejoignez nous que ce soit pour découvrir ou vous perfectionner !

Inscription

[Blog] Un Vegas qui me colle à la peau (Part 6) 1 message

Wina_Fabien
Modérateur

Image

Résumé de l'épisode précédent : alors que vient de sonner le dinner break du Day 5, il ne reste plus que 237 joueurs en course sur le Main Event des WSOP et le chipleader se nomme Romain Lewis ! Jusqu'où se poursuivra la belle histoire ? Réponse dans cette sixième et dernière partie fleuve.

Un retweet et je ferme tout. J’éteins la connexion avec le monde extérieur. Stéphane est là en avance pour me ramener à la villa. J’aperçois un petit sourire sur le coin de sa bouche. Ne vous attendez pas à une quelconque explosion de joie : ce sera la plus grosse expression d’excitation que nous vivrons ensemble durant ce dinner break. En grignotant un bout, le coach me raconte quelques anecdotes datant de sa carrière de tennisman. Il doit savoir que parler poker ne servirait pas à grand-chose. Je n’arrive pas à savoir s'il fait semblant d’être occupé sur son téléphone ou s’il l'est réellement mais on ne parlera pas beaucoup plus durant cette pause. C’est la grosse différence entre un coach et n’importe quel autre humain. Ici, à la place de Steph', en face d'un de mes amis ou connaissances j’aurais eu beaucoup de mal à ne pas vouloir en savoir plus sur le déroulé du tournoi. Je prends une petite note mentale.

Ce genre de pause est ultra relaxant. Je fais quelques longueurs dans la piscine histoire de me rafraîchir et sortir quelques instants de cette chaleur infernale. Steph' me fait signe : il reste quinze minutes, c’est l’heure de repartir. Quelques mots d’ordre dans la voiture, peu ou prou les mêmes que d'habitude : patience, moment présent, rigueur et acceptation. Je réponds à ses encouragements avec un petit clin d’oeil avant de refermer la porte. Le clin d’oeil de la confiance. J’ai une nouvelle pensée. Suis-je en sur-confiance ? Pourquoi cligner de l’oeil et pas juste remercier normalement ? Le clin d’oeil… ne veut rien dire finalement. Bon, elle ne sert à rien cette pensée, hop sors de là ! C’est fou comme je peux divaguer rapidement. Faire le tri de ce qui se passe dans ma tête n’est pas évident. Au moins quand les cartes seront distribuées, ça sera plus simple. J’essaie de ne pas donner trop d'importance à la majorité de mes pensées car elles ne sont que cela : des pensées. Je prendrai plus au sérieux mes actions, elles sont plus signifiantes.

Lisez le blog "Un Vegas qui me colle à la peau (Part 6)"

Les pages à suivre :

Image @Winamax
Image @Winamax
Image Winamax
Image Winamax TV

Nouveau message